Aller au contenu principal

Comment la nouvelle mouture de la norme ISO 8124-1 va rendre les jouets encore plus sûrs

cherche sur le site web des pages web, des actualités, des formations et des événements

Comment la nouvelle mouture de la norme ISO 8124-1 va rendre les jouets encore plus sûrs

Les enfants sont vulnérables. Ils sont petits, spontanés et sont peu à même d’évaluer le danger qui les guette. D’où l’importance capitale de sécuriser les jouets. C’est dans le but de contribuer à garantir cette sécurité que l’ISO, l’Organisation internationale de normalisation, a publié la norme ISO 8124. La première partie de cette norme vient d’être mise à jour. 
 
Un jouet peut-il s’avérer dangereux ? Absolument. Des angles affutés ou des morceaux de ficelle, par exemple, peuvent présenter un risque certain. Les bébés et les nourissons peuvent avaler des morceaux qui s’en sont détachés. Les jouets peuvent contenir des matières dangereuses telles que des phtalates ou des métaux qui se libèrent quand les enfants s’amusent à les sucer. Sans parler des balançoires et des trampolines qui sont plus qu’à leur tour à l’origine de sérieux accidents. L’ISO 8124 aide les fabricants à concevoir et produire leurs jouets d’une manière correcte, avec une attention toute particulière pour la sécurité de l’enfant. 

Petits clients, grande norme

L’ISO 8124 –Sécurité des jouets est une des normes ISO les plus détaillées : elle compte pas moins de 150 pages. Elle se compose d’un certain nombre de chapitres. L’ISO 8124–2 met, par exemple, l’accent sur les risques d’incendie du jouet, alors que la partie 4 définit les règles de sécurité pour les balançoires, les toboggans et autres jouets d’extérieur. En avril, la partie 1 de la norme a été adaptée. L’ISO 8124-1 – Sécurité des jouets – Aspects de sécurité relatifs aux propriétés mécaniques et physiques décrit les critères pour les jouets destinés aux enfants de moins de 14 ans (forme, taille, pourtour, etc.), donne des détails quant aux méthodes de tests et spécifie les avertissements et les modes d’emploi que les producteurs doivent joindre au jouet. 

Quelques changements importants 

Dans la nouvelle version de l’ISO 8124-1, les modifications suivantes ont été apportées :  
  • Quelques définitions – ficelle, élastique, papier, niveau de bruit, etc. – ont été mises à jour et un certain nombre de définitions ont été ajoutées ou supprimées. 
  • La norme adapte l’obligation d’avertissement. 
  • L’utilisation de certains matiériaux a été revue, comme par exemple la présence de ficelles ou d’attaches. 
  • La norme décrit pour la première fois des exigences pour des jouets comme les yoyos, les toboggans, etc. 

La sécurité des jouets : pas un jeu d’enfants !

Christian Wetterberg est le président du comité technique relatif à la rédaction des normes de sécurité. Il estime que la norme ISO étendue prend en compte tous les dangers potentiels que le jouet pourrait présenter. La norme a, au niveau du monde entier, une influence considérable sur le développement du  jouet. « L’ISO 8124 joue, dans de nombreux pays, un rôle prépondérant dans le choix des matériaux composant le jouet. Il est naturellement capital que la norme s’adapte à son époque », ajoute-t-il encore. 
Concrètement, la norme s’applique aux producteurs belges qui exportent des jouets dans des pays reconnaissant l’ISO 8124-1:2018 comme l’Australie, la Nouvelle-Zélande, l’Indonésie, la Malaisie, l’Afrique du Sud et le Vietnam. En ce qui concerne l’exportation vers les Etats-Unis et au sein de l’Europe, ils doivent se conformer respectivement aux normes ASTM F963 et EN 71.

Vous voulez contribuer en personne à la rédaction des normes sur les jouets ?

Vous êtes actif dans le secteur du jouet ? Vous vous sentez concerné par la sécurité des jouets ? En tant qu’expert auprès du NBN, vous pouvez participer activement au développement des normes en la matière. Contactez Iris Provoost pour plus d’informations.

 

Vous désirez plus d’informations sur cette norme ? Contactez-nous.