Développement de nouvelles normes ISO relatives aux aliments pour nourrissons

Les aliments pour nourrissons, comme le lait en poudre, contiennent divers composants : des indispensables vitamines et acides aminés aux minéraux et oligo-éléments. De nombreuses méthodes d'analyse permettent de déterminer si ces composants sont présents et en quelle quantité. Toutefois, un certain nombre de ces méthodes sont obsolètes. C'est pourquoi l’ISO, l'Organisation internationale de Normalisation, collabore avec l’AOAC, l'Association des Chimistes analytiques officiels.
 
L’ISO et l’AOAC travaillent ensemble sur une nouvelle série de normes permettant de détecter la présence de près de 30 éléments différents dans les aliments pour nourrissons. Huit normes ont déjà vu le jour. Une neuvième vient s'y ajouter : l’ISO/DIS 20636. Elle définit une méthode permettant de déterminer la teneur en vitamine D dans les aliments pour nourrissons et dans les aliments spéciaux pour adultes.
 

ISO/DIS 20636 : testée et approuvée

Différents laboratoires ont réalisé une étude comparative afin de valider l’ISO/DIS 20636. Leur verdict ? La méthode décrite dans la nouvelle norme permet de distinguer deux formes de la vitamine D, à savoir les vitamines D2 et D3, dans 14 produits. Pour ce faire, la méthode combine deux techniques : la chromatographie en phase liquide et la spectrométrie de masse
 
L’ISO/DIS 20636 peut être appliquée aux aliments pour nourrissons, qu'ils se présentent sous forme de poudre ou de liquide. Songeons par exemple aux poudres à base de lait ou de soja, aux poudres enrichies en protéines ou en graisses, aux produits partiellement hydrolysés ou encore aux produits prêts à l'emploi.

À l'initiative du monde des entreprises

Ces nouvelles normes ISO cadrent dans le projet SPIFAN (Stakeholders Panel Infant Formula & Adult Nutritionals). Celui-ci a vu le jour à l'initiative de producteurs d'aliments pour nourrissons du monde entier, parmi lesquels Mead Johnson et Abbott Nutrition (USA), Fonterra (Nouvelle-Zélande), Nestlé (Suisse) et FrieslandCampina (Pays-Bas). L’objectif ultime de ce projet ? Le SPIFAN entend proposer les nouvelles normes à la Commission du Codex Alimentarius (CCA), l'organisation derrière un grand nombre de normes et directives internationales pour la qualité des aliments. Si la CCA reconnaît ces normes, elles pourraient devenir des méthodes d'arbitrage internationales utilisées pour contrôler si les aliments pour nourrissons et d'autres produits répondent aux exigences légales.
 

Information et participation

Vous désirez en savoir plus sur les normes relatives aux aliments pour nourrissons ou à d'autres produits alimentaires ? Ou vous souhaitez, en tant qu'expert, contribuer au développement de normes pour par exemple le projet SPIFAN? N’hésitez pas à nous contacter.
 
(Source  : www.nen.nl)