Des festivals durables grâce à une norme internationale

Bruxelles, le 22 juillet 2015 – Les vacances d’été sont une période synonyme de détente, de terrasses et de festivals. Ces derniers sont essentiels à l’économie locale mais peuvent également avoir des conséquences sur le voisinage et sur l’environnement. C’est dans le but de limiter cet impact qu’une norme internationale* pour la gestion durable des évènements a été définie.

Les évènements tels que les festivals sont source de détente et de bonne ambiance. Mais ils présentent aussi des inconvénients : ils laissent derrière eux de nombreux déchets, provoquent des nuisances sonores ou encore perturbent la circulation locale. Toutes sortes de choses qui ne sont pas tellement agréables pour les riverains. Grâce à la norme internationale ISO 20121, chaque évènement ou festival peut être certifié de façon objective comme « durable », ce qui implique que les organisateurs s’engagent à limiter au minimum l’impact sur l’environnement.

Cette norme ISO fournit aux organisateurs de festivals un fil conducteur et des « bonnes pratiques » pour gérer et maîtriser les conséquences d’un festival. Le moindre détail peut contribuer positivement à la durabilité : l’incitation à utiliser l’eau des robinets et les transports en commun, par exemple. Viennent ensuite s’ajouter les questions comme l’emploi et le choix des prestataires. Dans le meilleur des cas, cette norme permet également d’éviter des dépenses inutiles.

La norme ISO 20121 s’applique à tout type d’évènements – des festivals de musique aux fêtes d’écoles, en passant par les barbecues de village – et a été définie en concertation avec les différents intervenants, parmi lesquels se trouvaient des représentants internationaux du secteur de l’évènementiel. La norme prend en compte toutes les étapes de l’organisation d’un évènement et inclut également la mesure d’éventuels effets (nuisibles).

Johan Haelterman, président du comité de direction du NBN, le Bureau de Normalisation, responsable du développement et de la répartition des normes en Belgique et représentant d’ISO dans notre pays, apporte quelques éclaircissements quant à cette nouvelle norme : « La norme s’applique à toutes les organisations du secteur de l’évènementiel et elle est certifiable. Au niveau international, des évènements tels que le Concours Eurovision de la chanson à Malmö en 2013, les Jeux olympiques de Londres en 2012 et le festival de musique Balélec en Suisse ont été certifiés ISO 20121. »

Le NBN remettra bientôt un exemplaire de la norme aux organisateurs des principaux festivals belges. Il espère ainsi contribuer cette année à une saison de festivals durable.

*La norme ISO 20121 est en vente sur le webshop du NBN.

À propos de NBN

Le NBN - Bureau de Normalisation – est l’organisme responsable du développement et de la vente des normes en Belgique. Le NBN organise également des formations sur l’utilisation des normes de gestion. En Belgique, le NBN représente l’International Organization for Standardization (ISO) et le Comité Européen de Normalisation (CEN). Le NBN est un organisme d’intérêt public dont le Ministre de tutelle est le Ministre fédéral en charge de l’Économie.

Le NBN est le centre de connaissances belge pour toutes les activités liées à la normalisation. Il joue un rôle sociétal en aidant les entreprises, les consommateurs, les autorités publiques et toute autre partie concernée à viser la meilleure qualité possible dans un contexte compétitif et international.

Le NBN emploie 30 collaborateurs.

Pour de plus amples informations : www.nbn.be.
Suivez le NBN sur LinkedIn.

Pour plus d’informations (sur les « normes »), des images et des bios : http://www.newsengine.eu/fr/bureau-de-normalisation/

Contacts pour la presse :

Ellen Bartholomeeusen
NBN
Communication & Marketing Manager
tél. +32 2 738 01 15
ellen.bartholomeeusen@nbn.be

Kim Heylen
NewsEngine
Senior Consultant
tél. +32 3 260 96 42
kim.heylen@newsengine.eu