Journée internationale de la femme : l’égalité entre hommes et femmes doit être la norme

La Journée internationale de la femme, célébrée chaque année le 8 mars, aura cette année pour thème ‘Autonomisation des femmes – Autonomisation de l’humanité : Imaginez !’.

Des origines à aujourd’hui

La Journée internationale de la femme trouve son origine dans les mouvements ouvriers du tournant du XXe siècle en Amérique du Nord et dans toute l’Europe. Le choix du 8 mars serait lié au fait que le 8 mars 1908, des milliers d’ouvrières ont organisé une grande manifestation à New-York pour dénoncer les mauvaises conditions de travail dans l’industrie textile, réclamer le respect des droits de la femme et condamner le travail des enfants. C’est au cours de la journée internationale de la femme de 1975 que les Nations Unies ont commencé à commémorer cette Journée tous les 8 mars.

Quarante ans plus tard, cette journée est toujours d’actualité. Signalons que, lors de la récente cérémonie des Oscars, l’actrice Patricia Arquette, après avoir remporté un oscar pour sa prestation dans Boyhood, a prononcé un discours engagé où elle réclamait définitivement une égalité des salaires entre hommes et femmes partout aux États-Unis.

C’est un signe de plus que le combat des femmes pour l’égalité est loin d’être gagné.

Le thème pour 2015 : Autonomisation des femmes

En 2015, la Journée internationale de la femme mettra l’accent sur la Déclaration et le Programme d’action de Beijing, une feuille de route historique signée par 189 gouvernements il y a 20 ans qui établit le programme d’action pour la réalisation des droits des femmes.

Ce Programme d’action est axé sur 12 domaines critiques et comporte une vision du monde où chaque femme et chaque fille peuvent exercer leurs choix. Par exemple, elles doivent être autonomes et pouvoir participer à la vie politique, acquérir une éducation, bénéficier de revenus, et vivre dans des sociétés exemptes de violence et de discrimination. Si ces droits peuvent nous paraître évidents, ils sont aujourd’hui loin d’être acquis dans bon nombre de pays développés ou en voie de développement.

Le lien avec la normalisation : l’ISO 26000

La norme ISO 26000, relative à la responsabilité sociétale d’organisations, aborde des thèmes intéressants comme : la gouvernance de l’organisation, les relations et conditions de travail, l’environnement, la lutte contre la corruption, les droits de l’homme, les communautés, le développement rural etc.
Cette norme contient plusieurs encadrés qui donnent des lignes directrices supplémentaires ou des exemples illustrés. Un de ces encadrés traite spécifiquement de l’égalité entre hommes et femmes. Il y est précisé que les organisations devraient passer en revue leurs décisions et activités afin d'éliminer tout biais induit par le genre et de promouvoir l'égalité entre hommes et femmes.

La norme en donne quelques exemples pratiques :
- la mixité hommes-femmes au sein de la direction et de la gouvernance de l'organisation ;
- l'égal traitement des hommes et des femmes salariés pour ce qui a trait au recrutement, à l'attribution des tâches, à la formation, aux opportunités d'avancement, etc.
- la rémunération égale des hommes et des femmes salariés pour un travail de valeur égale.