L'innovation a aussi besoin de structure

dit is de taalfr

L'innovation a aussi besoin de structure

La majorité des organisations considèrent l'innovation comme une condition absolue pour leur survie. Néanmoins, plusieurs études ont montré qu'à peine un quart d'entre elles sont satisfaites du résultat de leurs investissements dans ce domaine. « Il ne faut pas chercher loin pour en comprendre la raison », déclare Dirk Simoens, directeur de l'organisme de certification accrédité Belgian Quality Association (BQA) et membre de commissions de normalisation belges. « L'innovation est généralement un patchwork d'initiatives distinctes. Mais il est possible de faire autrement et mieux. »

 

Se réécrire en permanence et renouveler son offre fait aujourd'hui partie intégrante d'une politique d’entreprise tournée vers l'avenir. Les organisations qui font du surplace risquent d'accuser un retard qu'elles ne pourront rattraper. « Cette prise de conscience a fini par gagner toutes les organisations », déclare Dirk Simoens. « La question principale est toutefois la suivante : comment assurer un retour sur investissement optimal une fois que vous avez fait de l'innovation un fer de lance de votre politique ? »

Quel est l'aboutissement de cette quête de la meilleure approche de l'innovation ?

 

Dirk Simoens : « Bien que certains projets mis sur pied en dehors de toute stratégie soient parfois un succès, cette démarche s'avère généralement ne pas être la méthode la plus efficace. La pratique montre que les plus grands innovateurs abordent l'innovation de manière systématique et holistique. Cela peut sembler quelque peu contradictoire, mais c'est là la seule façon de garantir que l'innovation fasse partie intégrante de vos processus internes et d’optimiser la rentabilité de votre budget d'innovation. Telle est la conclusion à laquelle sont arrivés les experts de la commission ISO sur le management de l'innovation. Ils ont élaboré une série de normes pour aider les organisations à mettre en œuvre un processus d'innovation structuré. »

Les normes vous permettent de recueillir des idées de manière structurée et de mettre en place des collaborations.

 

De quelles normes de management de l'innovation parlons-nous concrètement ?

 

Dirk Simoens : « La série de normes internationales comprendra un total de 8 normes. Avec la publication de la norme ISO 56000 (Management de l'innovation – Principes essentiels et vocabulaire) au début de 2020, la moitié d’entre elles sont déjà disponibles. La publication suivante devrait avoir lieu cette année. Il s’agira d’une norme qui fournira des lignes directrices pour le développement d'une stratégie concernant la propriété intellectuelle axée sur l’avenir. »

Normes publiées de la famille ISO 56000 :

 

ISO 56000, Management de l'innovation – Principes essentiels et vocabulaire

ISO 56002, Management de l'innovation – Système de management de l'innovation - Recommandations

ISO 56003, Management de l'innovation – Outils et méthodes pour les partenariats en innovation – Lignes directrices

ISO/TR 56004, Évaluation du management de l'innovation – Lignes directrices

 

Normes en cours d'élaboration :

 

ISO 56005, Management de l’innovation – Outils et méthodes de management de la propriété intellectuelle – Recommandations

ISO 56006, Management de l’innovation – Management de l’intelligence stratégique

ISO 56007, Management de l’innovation – Management des idées

ISO 56008, Management de l’innovation – Tools and methods for innovation operation measurements – Lignes directrices

 

Laquelle de ces normes constitue le point de départ du management de l'innovation ?

 

Dirk Simoens : « Deux normes sont pour moi essentielles : l’ISO 56000 et l’ISO 56002. La première est la norme générique officieuse. Elle définit les principes de base théoriques d'un système de management de l'innovation. La norme ISO 56002 permet de mettre ces principes en pratique avec succès. Cette norme constitue un cadre utile : elle s'accompagne d'un ensemble de questions, de réponses et de business cases sur le thème de l'innovation. »

L’ISO 56000 expose la théorie, tandis que l'ISO 56002 est le passage à la pratique.

 

Quel est l'avantage majeur de la nouvelle série de normes pour les entreprises ?

 

Dirk Simoens : « La série de normes a été développée pour stimuler l'innovation en matière de produits, de services et de processus. Par exemple, vous pouvez utiliser les normes pour introduire l'automatisation et de nouvelles technologies, telles que l'intelligence artificielle et les big data, dans votre organisation. Ou encore pour mettre en place un environnement de travail innovant ou un nouveau modèle d'affaires. En d'autres termes, chaque organisation peut tirer profit de cette norme. Quelles que soient vos priorités, vous bénéficiez d'un soutien de A à Z qu'il s'agisse de définir des projets, de fixer des objectifs, de déterminer de nouvelles ressources ou d'évaluer et de suivre l'innovation. »

 

Le management de l'innovation est-il facile à intégrer dans un système de management existant ?

 

Dirk Simoens : « Oui, tout à fait. Bien que la High Level Structure s’applique principalement à de véritables normes de management, telles que l'ISO 14001 pour le management environnemental ou l'ISO 45001 pour la santé et la sécurité au travail, l’ISO 56002, entre autres, suit les mêmes principes. Il s'agit donc d'une solution idéale pour aborder de manière encore plus innovante certains domaines stratégiques qui font déjà partie d'un système de management. »

 

 

Dirk Simoens est depuis 20 ans directeur de la Belgian Quality Association (BQA), un organisme de certification accrédité par BELAC. L'équipe d'audit de la BQA se concentre exclusivement sur la certification de normes de management, telles que l’ISO 9001, l’ISO 14001, l’ISO 50001 et l’ISO 22000. Dirk Simoens est également expert au sein de commissions de normalisation belges par le biais du NBN. Il contribue donc à l'élaboration de normes depuis des décennies.

 

Structurez vos projets d'innovation grâce à une formation NBN en entreprise.

Selon le dernier European Innovation Scoreboard (IES), la Belgique est un pays très innovant : en tant qu’« innovateur dynamique », nous nous classons derrière 5 pays de l'UE. Il n’en reste pas moins que pour de nombreuses organisations, l’innovation passe par une succession de réussites et d’échecs. Vous souhaitez rejoindre rapidement le peloton de tête ?