La norme ISO sur la santé et la sécurité au travail franchit une nouvelle étape

Les accidents du travail peuvent arriver à n'importe qui et à tout moment. Ils comprennent les glissades et trébuchements, les accidents électriques, le contact avec des produits chimiques dangereux, les blessures liées à la manutention manuelle de charges, les chutes de hauteur etc. L'exposition chronique à certaines conditions de travail peut en outre causer des maladies respiratoires, le cancer, la surdité industrielle, l’empoisonnement par certaines substances, les problèmes de dos chroniques, l'épuisement professionnel etc.

Selon des données publiées par l’Organisation Internationale du Travail (OIT), chaque année plus de 2,3 millions de personnes perdent la vie des suites de blessures et maladies liées au travail, auxquelles viennent s’ajouter plus de 300 millions de blessés.

Ces statistiques démontrent que partout dans le monde les organisations doivent d’urgence améliorer leurs systèmes de management de la santé et de la sécurité au travail - et ce besoin ne fera que croître à l'avenir. Avec la mondialisation croissante, les consommateurs et les clients attendent des organisations un comportement éthique dans tous les aspects de leur activité, y compris la façon dont ils abordent la sécurité et la santé de leurs employés.

La base : OHSAS 18001

Le Programming Committee 283 de l’Organisation Internationale de Normalisation (ISO) travaille actuellement sur une norme, l’ISO 45001, qui établira les exigences pour les systèmes de management de la santé et de la sécurité au travail.

Ce Comité travaille actuellement avec une cinquantaine de pays et d’organisations internationales, y compris l’Organisation Internationale du Travail (OIT), pour développer une norme qui permettra d’améliorer la santé et la sécurité au travail pour tout travailleur, aux niveaux local, national, régional et international, dans les pays développés et en développement.

Prenant l’OHSAS 18001 – la norme internationalement reconnue et adoptée pour la santé et la sécurité au travail - comme point de départ, la norme sera également alignée avec les nouvelles éditions des normes internationales ISO 9001 (management de la qualité) et ISO 14001 (management environnemental).

Le passage au stade DIS

En septembre, des représentants du comité technique qui élabore cette norme, comprenant des experts et des personnalités majeures de l'ISO et de l'Organisation internationale du Travail (OIT), ont passé en revue les observations et les questions soulevées lors de la consultation intervenue au stade comité (CD) de son processus d’élaboration.

Maintenant que ces questions ont été résolues et que le texte a été amélioré, la norme ISO 45001 peut désormais passer au stade de Projet de norme internationale (DIS), le stade enquête qui précède sa publication.

Participation belge

La commission I283 du NBN, présidée par M. Geert Boogaerts (Essenscia) et avec une forte participation des parties prenantes sociales, a largement contribué à la rédaction de cette norme ISO.

La Belgique a une longue tradition en matière de santé et de sécurité au travail. Maintenant, pour la première fois, le management de la santé et de la sécurité au travail (SST) est abordé dans une norme internationale. Par conséquent, le processus de recherche d'un consensus sur des positions internationales communes, est plus intense. Les membres de la commission NBN vont bientôt analyser dans quelle mesure la prochaine norme internationale ISO 45001 s’écarte des pratiques belges actuelles en matière de santé et de sécurité au travail.

Quelle est la prochaine étape ?

Au cours des prochains mois, le Programming Committee se réunira à plusieurs reprises pour poursuivre le développement de la norme et assurer un accord entre les parties prenantes. La norme définitive devrait être publiée en octobre 2016.

Pour toute information complémentaire sur l’ISO 45001, contactez-nous.