Le bien-être au travail : contribuez à la première norme en matière de risques psychosociaux

dit is de taalfr

Le bien-être au travail : contribuez à la première norme en matière de risques psychosociaux

IDEWE, l’un des plus grands services externes de prévention et de protection au travail en Belgique, a reçu pas moins de 3 127 notifications de risques psychosociaux en 2019, soit une augmentation de 12 % par rapport à 2018. L'élaboration de la première norme internationale sur la santé psychologique et la sécurité au travail est donc la bienvenue. Vous pouvez, vous aussi, faire entendre votre voix !

Avec la publication d'une norme de gestion de la santé et de la sécurité au travail, l’ISO 45001, les employeurs se sont vu doter d'un outil important en 2018. Aujourd'hui, la norme constitue la base de la politique de santé et de sécurité de nombreuses organisations. Toutefois, le problème persistant des risques psychosociaux au travail nécessite des lignes directrices supplémentaires. Une nouvelle norme devrait apporter la clarté nécessaire.

Conflits, stress et harcèlement

Le bien-être psychosocial du travailleur belge est au plus bas. Les chiffres parlent d'eux-mêmes : 3 127 collaborateurs belges ont frappé à la porte d'IDEWE pour signaler un problème en 2019. Les risques psychosociaux les plus courants sont les suivants :

  1. Conflits (1 255 notifications – 40 %)
  2. Stress et épuisement professionnel (807 notifications – 26 %)
  3. Harcèlement (459 notifications - 14,6 %)
  4. Violences physiques et psychologiques (121 notifications - 3,8 %)
  5. Comportement sexuel indésirable au travail (53 notifications - 1,6 %)

Dans le sillage de la crise du coronavirus, certains de ces risques sont encore plus susceptibles de se produire. Mais bonne nouvelle, à partir de cette année, des experts internationaux vont unir leurs forces pour optimiser le bien-être au travail, et ce, grâce à une nouvelle norme.

 

Recherché : experts belges en matière de bien-être au travail

En Belgique, le NBN réunira des experts belges d'horizons divers afin qu’ils travaillent ensemble sur la norme ISO 45003 Gestion de la santé et de la sécurité au travail – Santé et sécurité psychologiques en milieu de travail – Lignes directrices. En contribuant à une nouvelle norme, vous participez à définir le contenu des accords et vous êtes parmi les premiers à être informés des nouvelles initiatives. Mais ce ne sont pas là les seuls avantages :

  • Vous construisez un réseau. Les commissions de normalisation sont le lieu de rencontre idéal pour nouer de nouveaux contacts.
  • Vous apprenez et échangez des connaissances avec d'autres experts de votre domaine. Vous suivez de près l'ensemble du processus décisionnel.

Contribuer activement à la première norme sur le bien-être psychologique au travail ?

C'est possible ! Faites entendre votre voix au sein de la commission belge de normalisation.