Le soutien de la normalisation à l’économie des seniors

Le vieillissement de la population est  l’un des défis socio-économiques majeurs de la société européenne du 21ième siècle. Tous les pays de l’UE et presque toutes les politiques doivent y faire face. On estime qu’en 2025 le pourcentage de la population européenne âgée de 65 ans ou plus aura atteint le cap de 20 %, avec une nette augmentation du nombre d’octogénaires.

L’effet du baby-boom

La montée en âge des ‘baby boomers’ constitue un facteur important dans ce changement démographique. On désigne par ce terme les personnes nées pendant  la période qui suit la fin de la seconde guerre mondiale, quand  de meilleures perspectives d’avenir ont stimulé le taux de natalité. En Belgique, cette tendance à la hausse a persisté jusque dans les années 60 et signifie que le pourcentage de personnes âgées dans la société continuera encore à augmenter pendant de nombreuses années.
Les personnes âgées ont des besoins spécifiques, en particulier en matière de logement, de santé et de sécurité, de transports, d’informations, d’activités de loisir et de services divers tels que les soins à domicile. Dans ce contexte, l’innovation offre des opportunités pour relever le défi de créer une société dans laquelle on peut vivre activement et sainement jusqu’à un âge avancé. Il sera bientôt indispensable de créer des technologies et services personnalisés pour ce groupe d’aînés.

Le défi pour l’économie et pour la normalisation

La notion d’économie des seniors désigne un large éventail d’activités privées et publiques qui visent à répondre aux besoins spécifiques des personnes âgées. Ce nouveau secteur économique et industriel pourrait devenir dans les années à venir un moteur de forte  croissance économique et de création d’emplois.
En 2011, la Commission européenne a donné au Comité Européen de Normalisation (CEN) un mandat pour intégrer le concept du ‘Design for all’ dans les initiatives de normalisation qui s’y prêtent. Ce concept est lié à l’accessibilité : le fait de concevoir des produits, des services et des environnements de sorte qu’ils soient accessibles au plus grand nombre. L’objectif  est de tenir compte, lors du développement des normes, des capacités  des personnes âgées, à côté de celles des personnes handicapées, des malvoyants etc.
En octobre 2013, le CEN a créé un comité technique, TC 431 ‘Service Chain for Social Care Alarms’ pour développer des normes pour les alarmes de soin individuelles, qui permet aux seniors de rester chez eux plus longtemps. 

Senior, mais pas trop…

Une société vieillissante n’est pas par définition une société qui manque de dynamisme. Dans le cadre de l’évolution vers l’économie des seniors, la normalisation joue un rôle essentiel en contribuant au développement de technologies et de services innovants adaptés aux personnes âgées. Ceci leur permet de rester indépendants et actifs plus longtemps et de profiter de la vie.