Aller au contenu principal

Les vélos électriques : un sujet ‘brûlant’

cherche sur le site web des pages web, des actualités, des formations et des événements

Les vélos électriques : un sujet ‘brûlant’

Les ventes de vélos électriques (également appelés vélos à assistance électrique ou VAE) augmentent à une vitesse exponentielle en Belgique. Cela pour plusieurs raisons. D’une part un nombre croissant de personnes âgées veulent continuer à faire du vélo malgré la diminution de leur condition physique. D’autre part, les personnes actives souhaitent effectuer leurs trajets de type domicile-travail à vélo, mais rapidement et sans pénibilité. Les vélos électriques apportent également une solution aux personnes souffrant des articulations ou ne pouvant plus, pour raisons médicales, fournir d’effort intensif.

En raison de ce succès, de nombreux vélos électriques bons marchés, entre autres en provenance de Chine, inondent actuellement le marché européen. Les contrôles de qualité sur ces engins sont quasi inexistants. Cette situation entraîne également des risques de sécurité.

Ainsi, des incidents sont régulièrement signalés, des batteries surchauffées prenant feu. Récemment, la presse a fait l’écho d’un incendie de maison provoqué par la batterie d’un vélo électrique de mauvaise qualité. C’est pourquoi des inspecteurs du SPF Economie vont procéder à des contrôles sévères pour éliminer du marché ces vélos électriques. Ils examineront notamment si ces vélos répondent aux normes européennes.

La législation européenne, qui fait référence aux normes EN 14764 et EN 15194, définit les principaux critères  applicables aux vélos électriques :
- l’assistance doit se désactiver quand le vélo dépasse les 25 km/h ou dès que le cycliste cesse de pédaler;
- la puissance nominale du moteur ne doit pas dépasser 250 Watts;
- les batteries doivent être conçues de sorte à éviter tout risque d’incendie ou de détérioration mécanique ;
- le vélo doit être pourvu d’un marquage CE, indiquant que le produit répond aux exigences techniques essentielles.

Il apparait par ailleurs qu’un grand pourcentage des manuels d’utilisation fournis avec les produits soient mal traduits, ce qui entraîne le risque d’une mauvaise utilisation du vélo par le consommateur. Les contrôles de qualité ciblés démarreront à l’automne et s’appliqueront à la fois aux fabricants, aux distributeurs ainsi qu’aux vendeurs de vélos électriques. Ils permettront au consommateur d’avoir une plus grande confiance en la qualité et la sécurité des vélos électriques proposés à la vente en Belgique.