myNBN: pionnier en management des connaissances

dit is de taalfr

myNBN: pionnier en management des connaissances

CIONET, une organisation de réseautage pour les leaders du numérique, a réuni différents managers IT afin d’échanger sur l’application de leurs systèmes de management des connaissances.
 

Le NBN a pris part à ce débat et n’a pu que constater qu’un système de management des connaissances bien étayé fait encore souvent défaut dans les entreprises. La plateforme personnalisée pour les normes, myNBN, joue un rôle de pionnier à cet égard.

 

Les normes, comme base du management des connaissances

Véritables sources de connaissances et d’expertise, les normes sont la base idéale sur laquelle les entreprises peuvent greffer leur système de management des connaissances.
 

La collection de normes du NBN permet d’accéder à ces connaissances. Mais où en sont les organisations qui ont pris part au débat et concernant leurs systèmes de management des connaissances?

 

Une ambition lointaine

Différentes entreprises ont indiqué que certains de leurs départements, tels que le service juridique ou les RH, utilisent des plateformes de connaissances spécialisées externes. Pour la plupart d’entre elles, la mise en place d’un vrai système de management des connaissances à l’échelle de l’entreprise reste toutefois une ambition lointaine.
 

Des projets vont pourtant en ce sens, mais ils finissent malheureusement souvent par s’enliser au stade de la collecte des données ou des informations.

 

Pas à pas

Tous les managers IT s’accordent à dire que la mise en œuvre d’un système de management des connaissances est un processus par étapes: la collecte de données doit conduire au management de l’information, pour ensuite mener au management des idées, au management de la connaissance et, peut-être un jour, au management de la sagesse.
 

Les étapes sont connues de tous, mais leur mise en pratique est une autre affaire.

 

Le partage des connaissances est crucial

Les organisations qui ont participé au débat ont beaucoup de connaissances et d’expertise. Ces connaissances ne sont néanmoins connues que d’une poignée d’experts chevronnés et sont irrémédiablement perdues si ceux-ci tombent malades ou quittent l’entreprise. Chacun en est conscient, mais personne n’y fait rien.
 

Tout tourne, en l’occurrence, autour de la culture d’entreprise. Les hôpitaux ont, par exemple, pour tradition d’envoyer les collaborateurs en formation auprès des collègues les plus expérimentés. C’est rarement le cas en entreprise.

Vous souhaitez en savoir plus sur l’application d’un système de management des connaissances?

Contactez-nous pour plus d’informations ou découvrez un aperçu de nos connaissances via myNBN.