Les normes de management encore plus accessibles grâce à la HLS révisée

Les normes de management encore plus accessibles grâce à la HLS révisée

L'Organisation internationale de normalisation (ISO) travaille sur une version améliorée de la High Level Structure (HLS) pour les normes de management. « Logique », explique Hendrik Decroos, représentant de la Belgique et du NBN au sein du groupe de travail international qui révise la HLS. « Toutes les normes de management de l'ISO sont révisées périodiquement. Nous devons donc aussi adapter le noyau de ces normes à de nouvelles perspectives et expériences. » Il s’agit là d’une bonne nouvelle pour les petites et les grandes organisations. Elles pourront en effet encore mieux intégrer les différentes normes de management.

Le lancement des normes ISO pour les systèmes de management remonte à 1994. C'est ainsi qu'est née la norme de management de la qualité, entre-temps devenue très populaire, avec plus d'un million de certificats dans le monde entier : l’ISO 9001. Des experts issus d'un large éventail de domaines ont rapidement élaboré une grande variété de normes de management ISO. Cependant, au début du XXIe siècle, les utilisateurs de ces normes ont tiré la sonnette d'alarme.

 

La forêt et les arbres

Quelles ont été les critiques de ces organisations et comment ont-elles conduit à l'introduction de la HLS ?

Hendrik Decroos : « Le plus gros problème était que chaque norme de management suivait dans une certaine mesure une méthode de travail qui lui était propre pour formuler les exigences d'un système de management. Il y avait un manque de clarté.

Par exemple, les organisations commencent souvent par l’ISO 9001. Lorsqu’ensuite la valeur ajoutée d'un système de management de la qualité devient évidente, elles passent à la vitesse supérieure. Vous pouvez, par exemple, choisir de vous faire certifier ISO 9001 ou d'introduire une norme de management supplémentaire. Mais que faire si l'autre norme a une structure entièrement nouvelle et s’accompagne d’exigences différentes ? Il faut repartir de zéro. “Une solution doit être trouvée”, se sont dit les experts de l'ISO. Et c'est ainsi que la HLS a vu le jour. »

La HLS est une réponse objective à la question : quelle est l'essence d'un système de management ?

Hendrik Decroos

Modèle « plug-in » pour les normes de management

Comment la HLS garantit-elle une meilleure harmonisation des normes de management ?

Hendrik Decroos : « Depuis 2012, la HLS est à la base de toutes les normes de management ISO. Chaque norme de management élaborée ou révisée par la suite a subi la même métamorphose. En d’autres termes, cela signifie qu'elles ont été dotées d’une structure et d’exigences de base uniformes. Des thèmes tels que l'importance du contexte, l’implication active des cadres supérieurs et la gestion des risques, par exemple, sont devenus des éléments fixes. Vous les trouverez toujours au même endroit dans toutes les normes de management. Même la norme ISO 9001, qui se concentre principalement sur les exigences des clients, tient désormais compte de toutes les parties prenantes et d'un contexte plus large.

Cette uniformisation constitue un avantage non seulement pour les commissions de normalisation qui élaborent de nouvelles normes de management et pour les auditeurs, mais aussi – et peut-être surtout – pour leurs utilisateurs. »

Les normes de management (il y en a plus de 40) ont aujourd'hui toutes la même structure.

Gros plan sur les systèmes de management intégrés

Quels sont les principaux avantages de la HLS pour les utilisateurs des normes de management ?

Hendrik Decroos : « Chaque norme de management complète la HLS avec des exigences spécifiques liées au (sous-)secteur et/ou au thème, mais l'idée centrale reste la même. Les normes sont mieux coordonnées que jamais et permettent d’élaborer et d’étendre plus aisément de manière modulaire un système de gestion d’entreprise intégré. Les organisations disposent également ainsi d’une meilleure vue d'ensemble et d’une vision commune dans tous les départements. Résultat : si elles appliquent plusieurs normes de management, leurs collaborateurs pourront mieux collaborer.

Vous avez également besoin de moins de temps et de ressources pour commencer à utiliser une nouvelle norme de management. Le cycle Plan-Do-Check-Act (PDCA) devient une évidence. Une fois que vous l'avez maîtrisé, vous pouvez l'appliquer à d'autres domaines : du management environnemental (ISO 14001) au management énergétique (ISO 50001), en passant par la santé et la sécurité au travail (ISO 45001). Il devient ainsi plus facile d'obtenir plusieurs certificats.

Pour la mise en place d'un système de gestion intégré (IMS), le canevas fourni par la HLS constitue également une base solide du fait de l'unité de la structure, du cadre des concepts et du « langage » utilisé. Un atout également apprécié par les auditeurs. »

Depuis 2019, la Commission électrotechnique internationale (CEI) a également repris la HLS pour développer des normes.

Sur la même lancée

Pourquoi la HLS a-t-elle besoin d'être révisée et à quoi pouvons-nous nous attendre ?

Hendrik Decroos : « Si vous adaptez périodiquement le contenu sectoriel des normes de management, la base doit évoluer elle aussi. Mais pas de panique : la HLS restera de 90 à 95 % telle qu'elle est aujourd'hui. Par exemple, la structure des chapitres reste inchangée. Nous allons toutefois affiner le système modulaire et remettre en question certains concepts ou les formuler et/ou les commenter d'une manière différente.

Par exemple, l'un des points de discussion actuels porte sur les risques et les opportunités. Devrions-nous reprendre ou non les définitions de la norme ISO 31000, la norme pour le management du risque ? Et quelle est la meilleure façon de faire face à ces risques sur les plans stratégique, tactique et opérationnel ? Voilà quelques-unes des questions auxquelles nous voulons répondre d'ici 2021. La HLS révisée devra alors être prête. »

Hendrik Decroos est senior consultant chez Infosentry, un prestataire de services anversois spécialisé dans la sécurité de l'information et la confidentialité. Sa tâche consiste à suivre les domaines Sécurité, Gouvernance-Risques-Conformité et Confidentialité. De plus, il collabore avec le NBN à titre d'expert. Il est, par exemple, actif au sein des commissions de normalisation NBN/I262 (management du risque), NBN/I283 (management S&ST), NBN/I292 (management de la sécurité et de la résilience). Dans le cadre de la révision de la HLS pour les normes de management ISO, il est le représentant de la Belgique et du NBN. Antérieurement, il a été membre de la TF 14 du Joint Technical Coordination Group (JTCG) de l'ISO.

Vous souhaitez travailler avec des normes de management conformes à la HLS ?

Vous les trouverez toutes dans notre e-shop ou via le catalogue personnalisé dans myNBN.

Vous avez déjà intégré une norme de management et vous cherchez une formation ?

La NBN Academy vous offre un large choix : des cours de base aux master classes. Consultez notre calendrier de formation et trouvez la formation qui répond le mieux à vos besoins.

Participer activement à l'élaboration d'une norme de management ?

C'est possible. Inscrivez-vous en tant qu'expert et devenez membre d’une commission de normalisation. Par exemple, la commission de normalisation NBN/I176 s'occupe du management de la qualité et de la garantie de la qualité, tandis que les experts du NBN/I283 se concentrent sur les exigences pour les systèmes de management de la santé et de la sécurité au travail.