Un toast à l'année 2019 : les normes derrière votre verre de vin

Un toast à l'année 2019 : les normes derrière votre verre de vin

Amuse-gueules, cadeaux sous le sapin et joyeuse compagnie : voilà la recette idéale pour des fêtes de fin d'année réussies. Sans oublier un bon vin. De la cueillette des raisins au verre à vin adéquat, en passant par la production et la mise en bouteille, les étapes sont nombreuses avant que vous puissiez profiter des sensations gustatives qu'offre un vin. Vous pouvez même déceler le « fruit » de différentes normes lors de votre dégustation.

Quelles machines pour la récolte ? Quels équipements pour le pressage ? Quelles cuves, quels tonneaux ou quelles bouteilles pour la maturation ? L'ensemble du processus de production viticole est régi par différentes normes. D'autres normes jouent également un rôle après la production. Voici concernant ces normes trois informations intéressantes que vous pourrez partager avec vos invités pendant les jours de fête, un bon verre à la main bien sûr.

À chaque bouteille son bouchon

Une fois le vin à maturité, il est mis en bouteille. Il est important de bien sceller les bouteilles pour que leur contenu n’évolue pas indéfiniment. Le liège naturel, fabriqué à partir de l'écorce de chêne-liège, freine le processus de vieillissement en conservant longtemps les qualités du vin. Mais tous les bouchons ne sont pas identiques... La norme ISO 16420 fixe les spécifications concernant les bouchons de liège pour les vins tranquilles qui ont entièrement terminé leur fermentation et sont au repos (donc la plupart des vins). Plutôt des bulles ? La norme ISO 471 établit des spécifications pour les bouchons destinés aux vins effervescents, comme le champagne.

Une étiquette informative sur chaque bouteille

L’étiquette d'une bouteille de vin est une précieuse source d'informations. Plus elle comporte d'informations qualitatives, plus le consommateur sera en mesure de faire un choix éclairé. Le guide international pour un étiquetage efficace des produits ISO/CEI Guide 14 a été revu en 2018. Son but ultime : garantir que les étiquettes mentionnent exactement ce que contient le produit (vinicole). A cette fin, l'ISO a identifié trois points d'attention supplémentaires à prendre en compte :

  • utiliser des méthodes d'étiquetage innovantes, telles que les codes QR ;
  • tenir compte des besoins d'information des personnes vulnérables comme les personnes souffrant de limitations ;
  • accorder l'attention nécessaire aux aspects de durabilité et de protection de la vie privée.

Les spécificités d'un verre à vin

La conjonction de l'arôme, de la couleur et de la saveur de votre vin ne s'exprime pas dans n'importe quel verre. Selon la norme ISO 3591, un verre à vin de qualité est clair et incolore, ce qui vous permet de contrôler parfaitement la luminosité et la clarté de son contenu. Cette norme spécifie également que le verre doit être muni d'une tige (le pied) et que l'ouverture doit être plus étroite que le reste du calice. Votre verre vous permettra ainsi de profiter au maximum des arômes et des saveurs du vin de votre choix au moment de célébrer la nouvelle année.

 

Si tout a été fait dans les règles de l'art, chaque étape de la production, de la mise en bouteille, de la vente et de la dégustation rehausse la saveur du vin. Les normes, quant à elles, participent à garantir que tous ces processus se déroulent de manière optimale et contribuent ainsi au contrôle de la qualité. Afin que chaque verre  vous apporte une totale satisfaction.

 

Le NBN contribuera l'année prochaine encore, avec vous, à la qualité des produits vinicoles.

Nous vous souhaitons d'ores et déjà de belles fêtes de fin d'année et portons un toast à 2019 !