Première norme européenne pour l'e-cigarette

Le 31 mai sera la Journée mondiale sans tabac, un jour choisi par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour sensibiliser le public aux dangers du tabac. Un moment idéal pour examiner à la loupe la cigarette électronique, car elle gagne du terrain. Le nombre de fumeurs augmente, tout comme celui des points de vente. Pourtant, cette nouvelle façon de fumer reste controversée : est-elle bien sans danger pour la santé ? Les points de discussion sont nombreux. Une norme européenne devrait faire la clarté sur la question.

L’e-cigarette est un appareil en métal qui se manipule comme une cigarette, mais au lieu d'inhaler de la fumée, vous inspirez de la vapeur d'eau. Le grand avantage ? L'e-cigarette ne contient pas de goudron cancérigène et est donc moins nocive qu’une cigarette classique. De plus, l'e-cigarette est disponible en différents goûts, qui vont du café à la cerise. Rien d'étonnant donc à ce que de nombreux fumeurs fassent ce choix.

Composition et principe

L’e-cigarette se compose d'une batterie, d'une cartouche contenant un e-liquide et d’un vaporisateur. Une fois que son utilisateur tire sur l'embout ou presse le bouton, la batterie alimente la résistance. L’e-liquide dans la cartouche s'évapore et est inhalé par l'utilisateur. La base de l’e-liquide est du propylène et/ou de la glycérine végétale qui se transforme en vapeur. L’e-liquide contient également de l'eau, des arômes et éventuellement de la nicotine.

Peu de clarté

Beaucoup de flou règne encore autour de l'e-cigarette et des e-liquides. Les liquides utilisés dans l'e-cigarette sont-ils sans danger pour la santé ? Et quel est l'impact précis sur la santé de l'utilisateur ? Partisans et détracteurs s'affrontent souvent et même les études réalisées se contredisent mutuellement. L’avis du Conseil Supérieur de la Santé? De plus amples études sont nécessaires.

Une norme européenne en cours de développement

Actuellement, l'e-cigarette ne fait l'objet d'aucune norme, mais le Comité Européen de Normalisation (CEN) entend apporter un changement dans ce domaine. Raison pour laquelle il a créé le groupe de travail CEN/TC 437 : une commission d'experts chargés d'élaborer des prescriptions de sécurité pour les e-cigarettes et les e-liquides. L'objectif ultime : protéger la santé et la sécurité du consommateur sur un marché en plein essor.

Contribuer à la norme

Le NBN cherche des experts au niveau national. Contribuer à élaborer cette nouvelle norme européenne vous intéresse ? Vous disposez de l'expertise nécessaire et vous souhaitez partager votre opinion ? Signalez-vous en tant qu'expert auprès du groupe d'experts du NBN et participez à la création de nouvelles prescriptions de sécurité et méthodes d'analyse pour l'e-cigarette et ses accessoires.