Norme ASTM B0579-73R15

Spécification standard pour les revêtements électrodéposés en alliage étain-plomb (plaque à souder)
Statut
:
Remplacée
Date de publication
:
2015
Langues
:
EN
ICS
:
25.220.40 Revêtements métalliques
Sommaire :

1.1 Cette spécification couvre les exigences relatives aux revêtements étain-plomb électrodéposés sur les articles fabriqués en fer, acier, le cuivre et les alliages de cuivre, pour les protéger contre la corrosion (Remarque 1), pour améliorer et préserver la soudabilité sur de longues périodes de stockage et pour améliorer les caractéristiques anti-grippage.

Remarque 1 : Un peu de corrosion de l'étain-plomb revêtements peuvent être attendus en cas d'exposition à l'extérieur. Lors d'une exposition intérieure normale, l'étain-plomb protège le fer, le cuivre et les alliages de cuivre. On peut s'attendre à de la corrosion au niveau des discontinuités (piqûres ou pore
s) du revêtement. La porosité diminue à mesure que l'épaisseur augmente. L'industrie des circuits imprimés utilise principalement le revêtement étain-plomb (soudur
e) comme revêtement soudable et comme matériau de masque de gravure.

1.2 Cette spécification s'applique aux revêtements électrodéposés contenant un minimum de 50 % et un maximum de 70 % d'étain. La spécification s'applique aux revêtements étain-plomb mats, brillants et éclaircis par flux.

Remarque 2 : Les bains de placage étain-plomb sont composé de fluoborates d'étain et de plomb et d'agents d'addition pour favoriser la stabilité. L'apparence finale peut être influencée par l'ajout d'azurants exclusifs. Sans azurants, les revêtements sont mats ; avec des azurants, ils sont semi-brillants ou brillants. Les revêtements éclaircis par flux sont obtenus en chauffant des revêtements mats au-dessus du point de fusion de l'étain-plomb pendant quelques secondes, puis en les trempant; l'huile de palme, les huiles hydrogénées ou les graisses sont utilisées comme fluide caloporteur à une température de 260 ± 10 °C (500 ± 20 °F), mais d'autres méthodes de chauffage sont également utilisées. L'épaisseur maximale pour l'éclaircissement par flux est d'environ 7,5 μm (0,3 mi
l); les revêtements plus épais ont tendance à refondre de manière inégale. La forme de la pièce est également un facteur ; les surfaces planes ont tendance à refondre de manière plus inégale que les fils ou les formes arrondies (Remarque 3).

Remarque 3 : Impures volatiles dans l'étain-plomb les revêtements provoqueront des bulles et de la mousse lors de l'éclaircissement par écoulement, ce qui entraînera des vides et des rugosités. Les impuretés peuvent provenir d'agents d'ajout de solution de placage et d'un rinçage et d'un traitement inappropriés.

< span class="Head3 cdone">1.3 Cette spécification ne s'applique pas aux feuilles, bandes ou fils sous forme non fabriquée ou aux articles filetés ayant des diamètres principaux de base inférieurs ou égaux à 19 mm (0,75 pouc
e).< /p>

Ajouter au panier
EUR 55.00 (excl. TVA)
Choisissez votre langue
Viewer title
...
Le NBN utilise des cookies afin d’optimiser la navigation des visiteurs sur son site internet. En poursuivant la consultation, vous marquez votre accord avec le fait que nous utilisons des cookies, comme décrit dans la déclaration de confidentialité du NBN.
Refuser