Sécurité incendie des façades en Belgique : état de la situation

Dans la nuit du 13 au 14 juin 2017, le sort a frappé le quartier londonien de Kensington. La Grenfell Tower, une tour de logements sociaux de 24 étages datant des années 70, a été réduite en cendres. La triste nouvelle de cet incendie, dans lequel 80 personnes ont perdu la vie, n’a pas tardé à faire le tour du monde. Des recherches ont rapidement été entreprises pour identifier la cause de la tragédie. Quelques jours plus tard, le revêtement bon marché en aluminium et en plastique de la façade a été pointé du doigt. Ce revêtement ne répondait en effet pas aux prescriptions de sécurité, selon la police londonienne.

Suite à cet événement dramatique survenu dans la capitale britannique, la sécurité incendie des bâtiments du continent européen a été remise en cause. En Belgique, par exemple, on déplore chaque année plus de 10 000 incendies dans des habitations et autres bâtiments. Au niveau européen, ce chiffre est d'environ 5 000 par jour. Un thème sur lequel les organes législatifs et normatifs ne manquent pas de se pencher. Le SPF Affaires intérieures, par exemple, travaille depuis un certain temps à établir de nouvelles règles pour la sécurité incendie des façades. Mais ce n'est pas tout.

Bilan détaillé de la situation

Suite à la tragédie de la Grenfell Tower, le Centre scientifique et technique de la Construction (CSTC) a décidé de dresser un bilan détaillé de la réglementation actuelle et de sa révision. Dans ce cadre, le centre a établi une liste de toutes les exigences et normes existantes et futures pour la sécurité des bâtiments multiétagés. Il s’est en particulier intéressé à la propagation du feu d'une façade à une autre.

Le CSTC a également mis en évidence une série de points d'attention à prendre en considération lors de la conception et de la construction des systèmes de façade les plus courants. Le fruit de ses travaux est repris dans une nouvelle publication : « Sécurité incendie des façades de bâtiments multiétagés ».

Normalisation et Antennes Normes

Le CSTC est aussi actif en tant qu'opérateur sectoriel pour les commissions de normalisation du NBN qui sont notamment responsables du développement de normes pour les produits d'isolation (NBN E88/89) et les produits de revêtement de façades (NBN E128) en Belgique. Les deux commissions reflètent les activités des comités techniques européens du CEN : le CEN/TC88 et le CEN/TC128. Le CSTC assure aussi depuis plus de 20 ans le secrétariat et la présidence du CEN/TC128.

Il existe par ailleurs l’Antenne Normes ‘Prévention du feu’. Celle-ci a pour objectif d'informer le secteur de la construction concernant les normes et règlements en matière de sécurité incendie en Belgique et en Europe. Pour les PME, le CSTC a mis sur pied une initiative spécifique : l’Antenne Normes ‘Prévention du feu pour les PME’. Cette initiative est subventionnée par le SPF Économie, P.M.E., Classes moyennes et Energie.

STS en cours d'élaboration

Par ailleurs, sous la conduite du SPF Économie et en collaboration avec des professionnels de la construction, le CSTC élabore des directives STS pour les systèmes de revêtement de façades. Ces Spécifications techniques unifiées tiennent compte des normes actuelles et peuvent servir de fil conducteur pour les commanditaires et les concepteurs au moment de définir les exigences auxquelles leurs produits et systèmes doivent répondre. Ils peuvent ainsi, par exemple, prévenir toute contestation durant l'exécution d'une commande. La Vlaams Energieagentschap (agence flamande de l'énergie) entend surtout utiliser ces STS dans le cadre de la réglementation relative au subventionnement. Les règles techniques concernant la sécurité incendie pourraient, elles aussi, être intégrées dans cette règlementation. Cette piste est actuellement à l'étude.

Concertation structurelle : Fire Information Exchange Platform

La sécurité incendie des bâtiments est une compétence des États membres de l’Union européenne. Par conséquent, la Commission européenne ne peut pas prendre d’initiatives réglementaires en la matière. Une concertation structurelle est toutefois organisée au niveau européen. Début octobre 2017 s’est par exemple tenue une première réunion de la Fire Information Exchange Platform. Le CSTC était présent au nom de la FIEC, la Fédération européenne pour le Secteur de la Construction. Ont également pris part à la réunion des représentants des 25 États membres et d’organisations parties prenantes.

Dans l'avenir, cette plateforme échangera des informations concernant :

  • les données relatives aux incendies ;
  • les meilleures pratiques en matière de prévention incendie ;
  • les enseignements que nous pouvons tirer d'incendies spécifiques ;
  • de nouveaux produits utilisés dans les bâtiments, comme les systèmes de panneaux solaires, les pompes à chaleur et les techniques de sécurité incendie.

N'hésitez pas à nous contacter pour de plus amples informations concernant les normes en matière de sécurité incendie pour les revêtements de façades.