Première étape vers une norme européenne pour les infrastructures critiques

Notre monde est confronté à des menaces terroristes. En cas d'attentat, les infrastructures critiques comme les réseaux d'énergie, de transport ou d’eau potable sont particulièrement vulnérables. L’Europe protège-t-elle suffisamment ses infrastructures critiques par-delà les frontières nationales ? Quels sont les points sensibles de la gestion actuelle de la sécurité ? Et comment pouvons-nous garantir que tous les services – publics et privés – chargés de la sécurité appliquent les mêmes normes de qualité ? La nécessité d'une norme européenne harmonisée pour la protection des infrastructures critiques s'impose de plus en plus.

On ose à peine penser aux conséquences d'un attentat dans un aéroport, une gare ou une centrale électrique, par exemple. Les perturbations au niveau du fonctionnement ou la destruction de ces infrastructures auraient un impact dramatique sur notre société. Voilà des années que les Etats membres européens se prémunissent contre les attentats. Les lois et règles relatives à la sécurité sont toutefois limitées. Elles ne garantissent pas une protection totale sur un continent comme l'Europe. La libre circulation des personnes et la dimension transfrontalière de beaucoup d'infrastructures rendent en effet la protection complexe. Il est donc impératif de collaborer par-delà les frontières et avec les partenaires publics et privés.

Contribuez à définir les lignes directrices en matière de sécurité

Les entreprises privées et les instances publiques collaborent de plus en plus souvent avec des services de sécurité privés. Mais comment évaluer leurs services et garantir qu'ils offrent tous le même niveau de protection ? Ces dernières années, le panel d'experts européens « Private Security Services » a développé des normes sur la sécurité dans les aéroports, en mer et dans les ports.

Il souhaite à présent élaborer une norme coordinatrice, qui définira les lignes directrices pour la protection de toutes les infrastructures critiques :

  • comment les Etats membres européens définisssent-ils et classifient-ils les infrastructures critiques ? Quelles sont actuellement les normes et les lois ?
  • quels sont leurs points forts, leurs lacunes et leurs points faibles ?
  • et à quels critères doivent satisfaire les entreprises de sécurité privées pour garantir la sécurité ?

Le panel cherche actuellement une réponse à ces questions. Ses membres souhaitent impliquer le plus grand nombre possible de parties prenantes. Et vous pouvez, vous aussi, y jouer un rôle !

Partage d’opinions et d’expériences

Les acteurs privés et publics du secteur de la sécurité, les entreprises et les instances publiques qui collaborent avec des services de sécurité, et les institutions comme les hôpitaux et les musées, tous sont en mesure de partager des expériences et des opinions concernant la sécurité des infrastructures critiques. C’est la raison pour laquelle le NBN les invite à un lunch meeting qui sera organisé sur ce thème le jeudi 16 novembre au Van der Valk Hotel Brussel Airport (de 11h à 14h).

À l'issue d'une présentation du NBN et du système de normalisation, Catherine Piana, Présidente du panel d'experts européen et Directrice générale de CoESS, exposera le pourquoi et le comment de la nouvelle norme. Ensuite, Danny Vandormael, CEO de SERIS Belgique, évoquera la situation actuelle sur le marché belge. Un débat s’en suivra et le NBN expliquera comment participer au développement de la nouvelle norme.

Tendances et évolutions en sécurité privée

Le lunch meeting constituera une excellente manière de dresser un état de la situation dans le domaine des services de sécurité privée, avant de partager des points de vue et des expériences, et de contribuer à la nouvelle norme. C'est pourquoi nous espérons pouvoir accueillir tout un éventail de participants issus de différents secteurs!

Vous désirez en savoir plus sur cet événement ? Consultez notre page ou contactez Maureen Gillet.